_

L’été tire à sa fin et, pour de nombreux Canadiens, il sera bientôt temps de fermer le chalet et de le quitter jusqu’au printemps prochain. Voici dix étapes à inclure dans votre liste de tâches à accomplir au moment de quitter votre deuxième résidence pour la saison :

  1. Inspectez votre fosse septique. Si vous avez une fosse septique au chalet, assurez-vous de suivre les recommandations ainsi que les délais d’entretien du fabricant. Si votre système doit être inspecté, faites appel à un professionnel pour vous assurer de son bon fonctionnement avant la fermeture de votre chalet afin d’éviter les mauvaises surprises au printemps.
  2. Maintenez la pompe d’assèchement en fonction. Si vous avez une pompe d’assèchement au chalet, assurez-vous qu’elle demeure en bon état de fonctionnement tout l’hiver afin d’éviter un dégât d’eau à la fonte des neiges.
  3. Vidangez vos tuyaux. Coupez l’alimentation en eau et vidangez vos tuyaux et tous les réservoirs pour éviter qu’ils gèlent (et éclatent).
  4. Nettoyez vos gouttières. Des gouttières bouchées peuvent causer des infiltrations d’eau sous vos bardeaux, qui provoqueraient des fuites dans la toiture. Lorsque les feuilles des arbres à proximité seront tombées, nettoyez vos gouttières afin de permettre à la pluie ou à la neige qui fond de s’écouler librement. 
  5. Inspectez votre toit. Les accumulations de neige durant l’hiver peuvent causer des fuites de la toiture ou son effondrement. Remplacez les bardeaux abimés ou manquants avant le début de l’hiver.
  6. Maintenez les animaux nuisibles à l’extérieur. Vérifiez la présence d’ouvertures dans votre chalet par lesquelles de petits animaux pourraient entrer. Si vous avez une cheminée, munissez-la d’un abat-vent ou d’un couvercle pour empêcher les visiteurs indésirables d’y entrer.  
  7. Débranchez les gros appareils. Bien qu’il soit préférable de ne pas fermer complètement l’alimentation en électricité (ce qui empêcherait votre pompe d’assèchement, vos luminaires extérieurs et votre système d’alarme de fonctionner), débrancher les plus gros appareils ou les éteindre peut réduire les risques d’incendie électrique et les autres troubles.
  8. Baissez le chauffage (ou fermez-le). Si votre chalet possède une fournaise, réglez le thermostat autour de 10 °C afin d’éviter l’accumulation de frimas ou fermez complètement le système de chauffage pour économiser de l’énergie, mais uniquement si vous avez préparé vos tuyaux afin d’éviter le gel. Si vous choisissez cette option, assurez-vous d’éteindre l’alimentation en gaz aussi. Si vous utilisez des radiateurs, coupez leur alimentation à partir du panneau électrique.
  9. Débarrassez-vous des sources potentielles d’incendie. Rangez les articles de papier (comme les livres et les journaux), les vieux chiffons, les produits chimiques et les autres articles qui pourraient facilement s’enflammer ou propager un incendie.
  10. Nettoyez le réfrigérateur et les armoires. La nourriture peut attirer les insectes et les animaux. À la fin de la saison, emballez tous les aliments (y compris les aliments secs et en conserve) et ramenez-les à la maison.

Avant de verrouiller les portes et de rentrer à la maison, assurez-vous de vérifier votre police d’assurance des résidences secondaires ou de parler à votre courtier puisque votre assureur pourrait exiger que vous preniez des mesures de précaution supplémentaires, comme visiter les lieux à certains intervalles ou installer un système d’alarme relié.

Vous songez à acheter un nouveau chalet ou à offrir votre résidence saisonnière en location? Apprenez-en davantage au sujet des trois plus importants secrets sur les primes d’assurance des résidences secondaires et des éléments à retenir avant de louer votre chalet.


Partagez ces dix conseils sur Facebook ou Twitter pour aider vos amis qui ont également un chalet à le garder en toute sécurité pendant l’hiver.