_

Louer votre chalet peut être une bonne façon de permettre à d’autres de profiter de votre second foyer autant que vous — et de faire un peu d’argent supplémentaire par la même occasion. Cependant, avant de mettre votre chalet sur le marché locatif, vous aurez de la planification à faire. Que ce soit de décider qui inviter ou d’établir des règles de base et d’assurer que la police d’assurance de votre résidence saisonnière vous protégera en cas d’urgence, consultez ces conseils sur la location de votre chalet avant d’ouvrir la porte à d’autres.

Avant de remettre les clés...

  1. Excluez des locataires de votre liste (et établissez quelques règles). Certains étrangers pourraient prendre bien soin de votre propriété immaculée, mais d’autres pourraient ne pas du tout faire attention. Vos invités les plus fiables seront généralement des membres de votre famille, des amis, des amis de vos amis, des collègues ou d’autres locataires qui vous auront été recommandés par quelqu’un que vous connaissez. Avant que vos invités arrivent, faites-leur signer une entente indiquant toutes les préoccupations ou les règles que vous pourriez avoir (si vous ne voulez pas qu’ils invitent des gens à camper sur votre propriété ou si votre lac a des règles concernant les bateaux, le bruit ou les feux de camp, assurez-vous de l’inscrire dans l’entente de location).
  2. Rédigez un « livret d’accueil ». Vous connaissez probablement votre chalet comme le fond de votre poche, mais vos locataires auront besoin d’un peu d’aide. Assurez-vous de leur laisser un manuel contenant les directives détaillées pour tout ce qu’ils pourraient ne pas savoir, comme la façon dont votre poêle à bois ou tout autre appareil de chauffage fonctionne, ce qu’ils peuvent jeter dans la fosse septique, l’emplacement des détecteurs de fumée et le coffret électrique et comment les réinitialiser, où se trouvent les gilets de sauvetage et tout autre équipement de sécurité, ainsi que la façon dont disposer des déchets pour éviter de rencontrer la faune locale. N’oubliez pas d’inclure les coordonnées où vous joindre en tout temps.
  3. Gardez-le en bon état. Si vous vous attendez à ce que vos locataires quittent votre chalet en le laissant bien ordonné et sécurisé après leur séjour, assurez-vous qu’il soit dans cet état lorsqu’ils arrivent. S’il est désordonné lorsqu’ils s’y rendront, il sera désordonné lorsqu’ils partiront. Avant de laisser votre chalet aux mains de locataires, rangez le tout, vérifiez vos détecteurs de fumée et assurez-vous que toutes les fenêtres, les portes et les moustiquaires soient en bon état. Si vous voulez que les locataires remettent le chalet dans l’état où il était, laissez-leur des produits nettoyants adéquats et mentionnez vos attentes dans le livret d’accueil.
  4. Attendez-vous à un peu de détérioration. Même si vos locataires font de leur mieux pour traiter le chalet comme s’il leur appartenait, il est raisonnable de s’attendre à un peu de détérioration lorsque vous mettez votre propriété en location, donc accordez-vous un peu de temps entre les locations pour faire du ménage et effectuer les réparations nécessaires.

N’oubliez pas l’assurance des résidences secondaires

Avant de mettre votre chalet en location, communiquez avec votre courtier d’assurance pour vous assurer que vous serez couvert par votre police d’assurance des résidences secondaires lorsque votre chalet est loué. Voici quelques éléments à garder en tête lorsque vous considérez mettre votre résidence saisonnière en location :

  1. Connaissez les règles. Bien que certaines polices ne permettent pas de mettre votre chalet en location, plusieurs autres le permettent — mais il y a habituellement un nombre de jours ou de semaine maximal de location chaque année. D’autres polices pourraient avoir des règles sur la façon dont vous louez votre chalet et elles peuvent interdire l’utilisation de certains types de services de location.
  2. Découvrez comment votre garantie pourrait changer une fois que vous commencez à louer. Quelques compagnies d’assurance offriront seulement une garantie limitée si vous mettez votre chalet en location. Vous pourriez être en mesure de conserver une couverture pour certains risques (comme le feu, les éclairs et les explosions), mais d’autres pourraient être exclus (comme le vandalisme ou le refoulement d’égout).
  3. Choisissez un montant d’assurance responsabilité civile plus élevé. Lorsque vous avez plus fréquemment des visiteurs (comme des locataires et leurs invités), vous augmentez le risque qu’une personne se blesse sur votre propriété, ce qui signifie que vous augmentez votre risque d’avoir une réclamation en responsabilité civile. Parlez à votre courtier pour vous assurer que le montant d’assurance pour la responsabilité civile sur votre police est adéquat.
  4. Pensez à vos bateaux et véhicules. Votre police d’assurance ne couvrira probablement pas les réclamations en responsabilité civile dues à la location de vos véhicules motorisés ou vos bateaux. Vous devrez acheter une garantie spéciale si vous planifiez permettre aux locataires de les utiliser. Assurez-vous de vérifier auprès de votre courtier avant de leur accorder la permission.

Les accidents peuvent survenir, malgré tous nos efforts pour les éviter. Avant que la saison des locations débute, lisez votre police d’assurance et communiquez avec votre courtier pour vous assurer d’avoir la garantie dont vous avez besoin pour vous protéger et protéger votre propriété.


Voulez-vous aider vos voisins à se préparer pour la location? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.