_

Si votre maison ou votre chalet est doté d’une fosse septique plutôt que d’être raccordé au réseau d’égout, gardez les dix conseils suivants à l’esprit pour maintenir le bon fonctionnement de cette fosse.

  1. Ne gaspillez pas l’eau. L’eau qui circule dans vos drains et toilettes aboutit dans votre fosse septique. Donc, plus vous utilisez l’eau à bon escient, moins vous encombrez votre fosse septique. Voici quelques façons de réduire la consommation d’eau de votre ménage :
    • Optez pour des toilettes et des pommes de douche à haute efficacité.
    • Posez des aérateurs pour robinet.
    • Si vous avez seulement quelques vêtements à laver, mais que votre laveuse n’offre pas l’option de sélectionner une petite brassée ou un cycle de lavage plus court, attendez d’avoir une brassée complète avant de la faire démarrer.
    • Ne faites pas tous vos lavages la même journée, car vous surchargerez inutilement votre fosse septique. Essayez d’espacer les activités qui demandent beaucoup d’eau.
  2. Réparez les robinets qui coulent et les chasses d’eau défectueuses. Un seul robinet qui coule ou une seule chasse d’eau défectueuse peut gaspiller beaucoup d’eau – plus que vous le pensez – et surcharger votre fosse septique.
  3. Ne confondez pas votre toilette avec une poubelle. Les seules choses (nous disons bien les seules!) que vous pouvez évacuer par votre toilette, ce sont les résidus organiques et le papier hygiénique pour fosse septique. Ne jetez jamais de couches, de soie dentaire, de boules de cheveux, de mégots, de litière pour chat, d’essuie-tout ou de produits d’hygiène personnelle dans les toilettes, même s’il est indiqué qu’ils peuvent l’être.

    Conseil en prime : Si vous louez votre chalet, il est très important de rappeler aux locataires ce qui peut être jeté dans les toilettes. Pourquoi ne pas laisser une affiche dans la salle de bain afin d’éviter les mauvaises surprises?
  4. Limitez votre utilisation de nettoyeurs de gros travaux. Les produits nettoyants qui contiennent des substances chimiques nocives peuvent tuer les bonnes bactéries de votre fosse septique, réduisant la capacité de celle-ci à détruire les résidus solides.
  5. N’évacuez pas de substances chimiques toxiques par votre toilette (et n’en versez pas dans votre drain). L’essence, la peinture, le diluant à peinture, l’antigel, les solvants, les huiles, les pesticides et les autres produits chimiques toxiques tuent eux aussi les bonnes bactéries. Évitez donc qu’ils se retrouvent dans votre fosse septique.
  6. Aménagez votre terrain en conséquence. Évitez les dommages causés par les racines d’arbres en maintenant une distance d’au moins 30 mètres entre vos arbres et votre fosse septique. S’il s’agit d’arbres avec des racines envahissantes (comme les saules), maintenez une distance encore plus importante.
  7. N’envahissez pas le champ d’épuration. Le champ d’épuration est l’endroit de votre propriété (sous le sol, à probablement six mètres ou plus du bâtiment) ou les eaux usées de votre fosse septique sont dispersées dans le sol, où elles seront décomposées avant de retourner dans l’environnement. Il ne faut jamais garer un véhicule, construire une structure, planter des arbres ou aménager un potager au-dessus de votre champ d’épuration. Vous devriez également prévenir les déversements d’eau dans votre champ d’épuration en vous assurant que les tuyaux de descente s’en éloignent (un champ d’épuration détrempé n’absorbera ni ne filtrera correctement les eaux usées).
  8. Évacuez votre broyeur de déchets. Débarrassez-vous de votre broyeur de déchets ou utilisez-le moins souvent. Vous réduirez ainsi la quantité d’huile et de corps graisseux et solides qui circulent jusqu’à votre fosse septique.
  9. Suivez les directives d’entretien. Si vous savez qui a installé votre fosse septique, demandez-leur quel est l’entretien nécessaire et suivez leurs directives. Si vous avez récemment déménagé dans votre maison ou votre chalet et ignorez qui a installé la fosse septique ou en a fait l’entretien le dernier, faites-la aussitôt inspecter par un expert. Profitez-en pour lui demander à quelle fréquence vous devez faire vider et inspecter la fosse. Pour respecter le calendrier d’entretien, il est recommandé de prendre en note chaque opération d’entretien. Vous pourriez aussi conclure un contrat d’entretien régulier.
  10. Soyez attentif aux signes de dysfonctionnement de votre fosse septique. Adressez-vous à un professionnel si vous remarquez l’un des signes précurseurs suivants :
    • Vous détectez une odeur d’œufs pourris (ou de souffre) provenant de votre fosse septique.
    • Vous remarquez des flaques d’eau stagnante (souvent à l’odeur désagréable) près du champ d’épuration ou de l’endroit où votre fosse septique est enfouie.
    • Le gazon est beaucoup plus vert ou pousse beaucoup plus rapidement à un endroit précis de votre cour.
    • Vous constatez des refoulements d’eau lorsque vous faites fonctionner votre laveuse, ou les eaux usées refoulent dans votre résidence par les toilettes ou les drains.
    • Vous entendez des sortes de gargouillements en provenance de la tuyauterie (souvent juste après avoir tiré la chaîne ou ouvert un robinet).
    • L’eau de vos toilettes, éviers, douches ou drains s’évacue plus lentement que d’habitude; peut-être est-ce raison simplement d’un tuyau bouché, mais cela pourrait également révéler un problème avec votre fosse septique.

Garder votre fosse septique en bonne condition et bien l’entretenir vous aidera à prévenir les problèmes de plomberie (et d’éventuels dégâts!). De plus, vous éviterez peut-être d’avoir à effectuer une réclamation pour un sinistre non couvert par votre assurance habitation de base. Pour savoir si votre assurance habitation couvre les dommages à votre fosse septique et les dommages causés par un refoulement, communiquez avec votre courtier.


Vous souhaitez aider d’autres propriétaires à garder eux aussi leur fosse septique en bon état? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.