_

Votre police d’assurance auto est conçue pour vous protéger, ainsi que votre véhicule, au moment où vous en avez le plus besoin. Cependant, dans certaines situations, votre assureur pourrait refuser votre réclamation pour des dommages à votre véhicule après une collision. Voici les cinq situations de ce genre les plus fréquentes :

  1. Vous n’avez pas respecté une condition de votre police en participant à des activités illégales (p. ex., course de rue, transport ou commerce illicite). Non seulement vous pourriez encourir une amende salée – voire une peine d’emprisonnement – mais votre assureur pourrait refuser votre réclamation et résilier votre police.
  2. Vous avez fait une réclamation frauduleuse. Les fraudes en assurance auto et les accidents arrangés sont dangereux pour toutes les parties touchées, en plus de coûter cher aux assureurs. Avec le temps, une augmentation des paiements pour de fausses réclamations peut entraîner une augmentation des primes pour tous ceux qui détiennent une police d’assurance auto.
  3. Votre réclamation n’est pas couverte par votre police. Par exemple :
    • Vous avez décidé de ne pas souscrire de garantie collision (la couverture nécessaire pour que les réparations consécutives à une collision soient remboursées).
    • Même si vous possédez une police d’assurance auto des particuliers, vous utilisez votre véhicule à des fins commerciales (p. ex., pour effectuer des livraisons ou offrir des services de taxi).
    • La collision a une cause expressément « exclue » aux termes de votre police.
    • Vous avez laissé un conducteur exclu (une personne que vous avez volontairement retirée de votre police) prendre le volant de votre véhicule.

    Informez votre courtier de tout changement relatif à l’utilisation de votre véhicule afin qu’il puisse veiller à ce que votre protection demeure adaptée à vos besoins.
  4. Les réparations coûtent moins cher que votre franchise. Si la réparation des dommages subis par votre véhicule coûte moins cher que votre franchise de 500 $, vous serez responsable du règlement de la facture. Apprenez toute la vérité sur les franchises et confirmez que celles établies dans votre police vous conviennent.
  5. Votre police est arrivée à échéance ou a été résiliée. Si votre police d’assurance auto a été résiliée (p. ex., pour non-paiement), mais que vous continuez à conduire sans avoir souscrit une nouvelle police, vous n’aurez aucune protection en cas de collision.

Heureusement, la plupart de ces situations peuvent être évitées. Donc, respectez en tout temps le Code de la route, conduisez prudemment et communiquez avec votre courtier pour vous assurer d’avoir la bonne couverture avant que l’inattendu ne se produise.


Vous voulez aider d’autres conducteurs à bénéficier d’une protection en cas de collision? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.