Après une journée sur les pentes de ski ou un après-midi à pelleter, il n’y a rien comme se réchauffer auprès d’un foyer au bois. Pour profiter du feu en toute tranquillité, prenez les mesures adéquates pour protéger votre famille et votre demeure des risques potentiels, comme les incendies de cheminée et les brûlures accidentelles. Si vous utilisez un poêle à bois ou à granules, vous devez faire un peu plus de recherches pour vous familiariser à son fonctionnement sécuritaire. Sinon, voici tout ce que vous devez savoir pour profiter de votre foyer au bois en toute sécurité et rester au chaud pendant le prochain vortex polaire.

Faites appel à un ramoneur pour le travail salissant

Si les enfants sont retournés à l’école et que les lattés à la citrouille sont de retour sur le menu, c’est le moment idéal pour prendre rendez-vous avec un ramoneur professionnel. Même si vous avez l’habitude de faire les choses vous-même, il est préférable de laisser certains travaux aux professionnels. Un ramoneur professionnel peut nettoyer la cendre et la créosote — un résidu chimique inflammable pouvant causer des incendies de cheminée — de façon sécuritaire, tout en effectuant une inspection visuelle de votre cheminée afin de veiller à son bon état. Comme tous les travaux effectués sur les électroménagers, conservez un dossier sur le nettoyage de votre cheminée (qui et quand). Comme il devrait s’agir d’une inspection annuelle, profitez-en pour planifier un rappel dans votre calendrier pour l’année prochaine.

Vérifiez vos détecteurs

La vérification de vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone devrait déjà faire partie de l’entretien régulier de votre demeure. Si ce n’est pas le cas, c’est un incontournable avant que le mercure passe sous la barre du zéro. Vous devriez avoir au moins un détecteur de fumée par étage de votre maison et à l’extérieur de chaque chambre à coucher, ainsi qu’au moins un détecteur de monoxyde de carbone quelque part dans votre demeure (idéalement un couloir près des chambres à coucher). L’intoxication au monoxyde de carbone peut facilement être évitée si vous prenez les mesures préventives adéquates et faites preuve de prudence lorsque vous allumez un feu.

La sécurité avant tout — même avant la décoration

Les foyers peuvent être un centre d’attention captivant dans nos maisons, mais décorer trop près peut être dangereux. L’espace autour de votre feu ne devrait pas comporter de matériaux inflammables, comme des meubles, des couvertures et des oreillers, des lits d’animaux, des articles en plastique, des arbres de Noël ou du bois. Il devrait y avoir une distance d’au moins un mètre (trois pieds) entre votre foyer et tout article pouvant brûler. Pour empêcher les petites mains curieuses et les pattes de s’approcher, placez un écran de protection autour du foyer. Cet écran protégera non seulement votre plancher des braises rebelles, mais il empêchera également les braises dispersées de causer un plus gros feu. 

L’espace autour de votre feu devrait être libre de matériaux inflammables, comme des meubles, des couvertures et des oreillers, des lits d’animaux, des articles en plastique, des arbres de Noël ou du bois.

Surveillez votre feu du début à la fin

Avant d’allumer votre premier feu de l’année, vérifiez si vous avez les outils adéquats à portée de main, comme un tisonnier, du bois sec, du petit bois et du papier. N’allumez jamais un feu avec du gaz ni tout autre liquide inflammable et assurez-vous toujours que votre clapet soit ouvert. Une fois allumé, limitez votre feu à une ou deux bûches, selon la taille de votre foyer, afin de réduire le risque d’incendie de cheminée. Surveillez votre feu puisque les bûches superposées peuvent tomber lorsqu’elles brûlent.

N’allumez jamais un feu dans un foyer au bois avec du gaz ni tout autre liquide inflammable et assurez-vous toujours que votre clapet soit ouvert.

Éteindre le feu

Si la soirée est terminée, servez-vous du tisonnier pour étendre les braises restantes pour qu'elles refroidissent plus rapidement. Vous pouvez également verser du sable sur les braises pour les étouffer. Ne quittez jamais votre maison avant que le feu soit complètement éteint. Laissez le clapet ouvert jusqu’à ce que les cendres se soient refroidies, puisqu’un clapet fermé pourrait permettre à un feu de s’allumer de nouveau et d’entraîner une accumulation de monoxyde de carbone dans votre demeure. Vous pourrez retirer les cendres le lendemain à l’aide d’une pelle en acier et d’un contenant métallique vide. Rangez les cendres loin de votre maison ou de tout ce qui pourrait s’enflammer.

Bien que les foyers au gaz gagnent en popularité en raison de leur prix abordable, leur facilité d’utilisation et leur entretien minimal par rapport aux foyers au bois, rien ne vaut un vrai feu — tant que vous savez ce que vous faites. Allez-y, profitez de l’hiver en sachant que vous pouvez rentrer à la maison devant un foyer chaleureux et sécuritaire.

Note : Certaines régions ont des règlements concernant l’utilisation de foyers. Assurez-vous de consulter les lois de votre municipalité avant d’allumer votre foyer.


Partagez ce billet sur Facebook ou Twitter pour aider d’autres propriétaires de foyer à assurer leur sécurité en cette saison.