_

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, insipide et toxique qui se crée lorsque des carburants comme le gaz naturel, le propane, le mazout, le bois, le kérosène et le charbon brûlent. Le risque est d’ailleurs plus élevé en hiver, lorsque les foyers, les poêles à bois et les fournaises sont en fonction. Si les systèmes de ventilation de ces appareils sont bloqués ou endommagés, le monoxyde de carbone peut s’accumuler et entrer dans votre maison. Même une toute petite quantité de monoxyde de carbone représente un risque d’intoxication.

Voici cinq étapes simples pour vous aider à prévenir l’intoxication au monoxyde de carbone et à protéger votre famille toute l’année :

  1. Sonnez l’alarme. La mesure la plus judicieuse que vous pouvez prendre pour vous en protéger est d’installer un détecteur de monoxyde de carbone certifié par le Groupe CSA (Canadian Standard Association). Installez au moins un détecteur par étage de votre demeure, près des chambres habitées et assurez-vous qu’il ne soit pas caché par des meubles ou des rideaux. Suivez les directives d’entretien du détecteur, prenez le temps de le tester chaque mois et remplacez les piles et le détecteur selon les recommandations du fabricant.
  2. Laissez le barbecue où il se doit. Bien qu’il soit tentant de placer le barbecue dans le garage ou le sous-sol pour des grillades hivernales (ou pour chauffer en cas d’interruption de courant), c’est extrêmement dangereux. Les appareils extérieurs doivent être utilisés à l’extérieur seulement, où les gaz peuvent s’échapper en plein air. Ne placez jamais un appareil extérieur à gaz dans votre maison (y compris les génératrices, les lanternes ou tout autre appareil à essence).
  3. Respectez votre calendrier d’entretien. Faites inspecter vos appareils à combustible (p. ex., votre fournaise, votre chaudière à eau chaude, votre poêle à bois) par un professionnel qualifié au moins une fois par année et suivez les recommandations du fabricant quant aux autres entretiens requis. Si vous avez une cheminée, faites-la inspecter et nettoyer par un professionnel certifié au moins une fois par année.
  4. N’oubliez pas vos conduits d’aération. Faites le tour de votre demeure et assurez-vous que tous les systèmes de ventilation (y compris les évents de plancher, l’évent de la sécheuse et les cheminées) ne contiennent pas de débris et ne sont pas obstrués, car cela pourrait empêcher le monoxyde de carbone de sortir.
  5. Reconnaissez les signes. L’exposition faible ou modérée au monoxyde de carbone peut engendrer des symptômes comme des maux de tête, de l’essoufflement, des étourdissements, des nausées, de la confusion, une vision floue ou une faiblesse physique. Si vous ressentez un de ces symptômes et notez qu’il disparaît lorsque vous sortez dehors, faites sortir toute votre famille (y compris vos animaux de compagnie) et communiquez avec le service d’incendie de votre région.

Cette année, lorsque vous préparerez votre maison pour l’hiver, ajoutez ces cinq étapes à votre liste de choses à faire pour éviter une intoxication au monoxyde de carbone et protéger votre famille.


Nous vous avons présenté quelques-unes mesures de sécurité que vous pouvez prendre pour protéger votre maisonnée de l’intoxication au monoxyde de carbone. Pour en savoir plus, consultez le site Web du Gouvernement du Canada.


Vous voulez aider vos voisins à se protéger contre l’intoxication au monoxyde de carbone? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.