Si votre véhicule a été endommagé lors d’une collision, une des premières choses à faire est de communiquer avec votre compagnie d’assurance, peu importe l’heure. La majorité des compagnies d’assurance ont des lignes téléphoniques accessibles en tout temps, mais les services pourraient être différents de ceux typiquement offerts pendant les heures ouvrables. C’est que les appels reçus la nuit ou tôt le matin sont souvent traités par des compagnies externes qui suivent des processus différents de ceux des équipes de réclamation internes. Nous répondons à certaines questions fréquentes quant à ce qui se passe si vous êtes impliqué dans un accident hors des heures d’ouverture.

Si une collision survient hors des heures de bureau, devez-vous tout de même la déclarer immédiatement à votre compagnie d’assurance? 

Oui, vous devriez déclarer une collision à votre assureur dès qu’elle survient, peu importe l’heure, et qu’il soit possible de conduire votre véhicule ou pas. Si votre assureur utilise un fournisseur externe pour traiter les appels reçus hors des heures d’ouverture, l’expert en sinistres à qui vous parlerez devrait être en mesure de consigner les détails concernant votre réclamation et vous aviser des prochaines étapes; mais en principe, il n’aura pas accès aux données précises de votre police. Il ne sera pas en mesure de confirmer les détails de votre couverture. Lorsque les bureaux de votre assureur ouvriront, un expert en sinistres communiquera avec vous afin d’entamer le processus de réclamation le plus rapidement possible.

Vous devriez toujours déclarer une collision à votre assureur dès qu’elle survient, peu importe l’heure, et qu’il soit possible de conduire votre véhicule ou pas.

Pouvez-vous continuer de conduire votre véhicule pendant que vous attendez l’appel de votre compagnie d’assurance?

Si vous êtes impliqué dans un accident hors des heures ouvrables, vous ne serez probablement pas en mesure d’entamer le processus de réparation avant que le bureau de votre assureur ouvre. Heureusement, vous pouvez continuer d’utiliser votre véhicule entre temps, tant qu’il est sécuritaire de le faire. Si vous prévoyez conduire le véhicule, vous devez vous assurer qu’aucune composante de sécurité n’a été compromise. Voici cinq questions auxquelles vous devriez répondre « oui » avant de conduire votre véhicule après un accident :

  1. Pouvez-vous confirmer qu’il n’y a aucune fuite de fluides?
  2. Vos phares avant et arrière fonctionnent-ils adéquatement?
  3. Les miroirs sont-ils tous intacts?
  4. Le volant et les freins semblent-ils bien fonctionner?
  5. Le capot peut-il se fermer adéquatement?

Si vous ne répondez pas oui à toutes ces questions ou si d’autres raisons vous poussent à croire qu’il n’est pas sécuritaire de conduire votre véhicule (p. ex., si les coussins gonflables sont déployés ou si les roues sont endommagées), mieux vaut éviter de prendre la route avant qu’un professionnel puisse l’inspecter.

Que devriez-vous faire si votre véhicule doit être remorqué?

S’il n’est pas sécuritaire de conduire votre véhicule, vous pouvez le faire remorquer vers un des ateliers de réparation privilégiés de votre compagnie d’assurance ou un atelier de réparation de votre choix. Si vous faites remorquer votre véhicule, assurez-vous de lire attentivement les documents fournis par le conducteur avant de les signer. Assurez-vous de ne consentir qu’à payer les frais de remorquage du véhicule vers l’emplacement de votre choix et ne signez pas d’entente quant aux travaux à effectuer ni de consentement d’effectuer les réparations dans un atelier en particulier. Vous devriez également vous assurer que le coût de la soumission est raisonnable; un employé au Service de réclamation de votre assureur devrait être en mesure de vous aider, au besoin. Conservez votre reçu, car vous devrez le fournir à votre assureur afin que le montant vous soit remboursé si votre police comprend une couverture pour les frais de remorquage.

Si vous faites remorquer votre véhicule, assurez-vous de lire attentivement les documents fournis avant de les signer. Ne signez pas d’entente quant aux travaux à effectuer ni de consentement d’effectuer les réparations dans un atelier en particulier.

Pouvez-vous louer un véhicule pendant que vous attendez que votre compagnie d’assurance entame le processus de réclamation?

S’il n’est pas sécuritaire de conduire votre véhicule et que votre police d’assurance comprend une couverture pour les frais de location en cas de collision, vous pouvez probablement louer un véhicule comparable au vôtre. La majorité des compagnies d’assurance vous permettront de louer un véhicule jusqu’à ce qu’elles soient en mesure de vous rappeler et d’entamer le traitement de votre réclamation. Lorsque ses bureaux ouvriront de nouveau, votre assureur communiquera avec vous et vous donnera des directives supplémentaires.

Si vous êtes impliqué dans un accident hors des heures de bureau, la majorité des compagnies d’assurance vous permettront de louer un véhicule jusqu’à ce qu’elles soient en mesure de vous rappeler et d’entamer le traitement de votre réclamation.

Il est important de noter qu’il s’agit de règles générales que plusieurs compagnies d’assurance suivent. Cependant chaque compagnie et situation sont différentes. De plus, les renseignements contenus dans cet article ne s’appliquent pas si vous avez enfreint une loi ou certaines conditions de votre police d’assurance auto. Examinez votre police et communiquez avec votre courtier si vous avez des questions sur votre propre couverture, les processus de votre assureur ou les mesures à prendre lors d’une situation précise.


Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour aider vos amis à mieux comprendre ce qu’ils doivent faire s’ils ont un accident hors des heures de bureau.