_

Les glaçons scintillants qui pendent de votre toit donnent peut-être une charmante allure hivernale à votre maison, mais ils pourraient également vous indiquer que quelque chose ne va pas. Les glaçons peuvent indiquer qu’une digue de glace s’est formée sur votre toit, empêchant la neige qui fond d’être évacuée par les gouttières et possiblement causer des dommages à votre toit ainsi qu’aux autres composantes de la structure de votre maison. Apprenez exactement comment les digues de glace se forment et ce que vous pouvez faire pour freiner leur lancée.

Comment se forment les digues de glace

Une digue de glace est une accumulation de glace qui emprisonne la neige qui fond sur votre toit et qui l’empêche de s’écouler loin de votre maison par les gouttières. Ces conditions peuvent, entre autres, causer des fuites du toit et des plafonds, des dommages aux murs intérieurs et à l’isolation de votre maison, provoquer de la moisissure et nuire à la qualité de l’air dans votre maison.

Voici les étapes qui transforment la neige en digue de glace :

 

  • La chaleur monte dans le grenier.
  • L’isolation et la ventilation inadéquates du grenier permettent à l’air chaud de s’échapper et de réchauffer le toit.
  • Les bardeaux chauds font fondre la neige et l’eau s’écoule jusqu’à une partie plus froide du toit, habituellement vers l’avant-toit qui n’est pas en contact avec l’air chaud du grenier.
  • Lorsque la neige fondue entre en contact avec l’endroit froid, elle gèle et se transforme en glace.
  • Plus la neige fond et gèle au même endroit, plus la glace s’accumule, ce qui forme une digue de glace empêchant l’eau de s’écouler dans vos gouttières. L’accumulation d’eau peut ainsi s’infiltrer dans votre toit et vos plafonds.

Prévenir la formation de digues de glace

Vous voulez freiner la progression d’une digue de glace et éviter que votre maison ne subisse des fuites malencontreuses ainsi que des dommages causés par l’eau? Essayez ces mesures préventives pour éviter la formation de digue de glace sur votre toit tout au long de l’hiver.

  • Isolez et ventilez. Scellez toute ouverture dans le plancher de votre grenier pour éviter que l’air chaud s’y infiltre et assurez-vous que l’isolation de votre grenier est adéquate, tout en évitant de bloquer les évents. Bien qu’il puisse sembler étrange d’augmenter l’isolation pour la chaleur tout en permettant à l’air froid d’entrer par les évents, une circulation d’air est nécessaire pour éliminer les moisissures et maintenir le toit suffisamment froid pour éviter les digues de glace.
  • Câblez-le. Si votre toit est enclin aux digues de glace, songez à faire installer des câbles électriques chauffants ou un ruban thermal sur les zones froides où la glace commence habituellement à se former. Les câbles chauffants installés par des professionnels peuvent faire fondre la glace et créer un tunnel qui drainera l’eau hors du toit. Même si les câbles chauffants ne règleront pas le problème à la source (qui est habituellement une défaillance de l’isolation ou de la ventilation), lorsqu’ils sont installés adéquatement, ils peuvent tenir les accumulations de glace à l’écart. N’oubliez pas qu’attacher quoi que ce soit à votre toit pourrait endommager les bardeaux, alors effectuez vos recherches et pesez le pour et le contre avant de prendre votre décision.
  • Libérez la voie (mais laissez les professionnels grimper). Lorsqu’il est question de digue de glace, la neige est l’ingrédient principal. Dégager votre toit des surplus de neige est donc la première étape en matière de prévention. Bien que votre premier instinct puisse être de monter sur le toit pour enlever la neige ou briser la glace vous-même, cette initiative pourrait se terminer par une vilaine chute. Pensez à retenir les services d’un professionnel pour déneiger votre toit après une importante chute de neige. Ils utiliseront des dispositifs de sécurité particuliers afin d’éviter de glisser sur votre toit.
  • Utilisez un râteau pour toit. Bien que d’appeler une entreprise spécialisée soit l’option la plus sécuritaire pour déneiger votre toit, un râteau télescopique pour toit peut parfois permettre d’éviter une accumulation de neige et de glace sur les avant-toits et les sections inférieures de votre toit (tout en gardant les pieds fermement au sol, bien entendu). Demeurez en sécurité et évitez de causer des dommages à votre toit en choisissant un râteau muni de petites roulettes ou de butoirs au bas de la lame et suivez attentivement les instructions du manufacturier.
  • Rangez votre coffre à outils. N’utilisez jamais de marteau, pioche ou autre outil pointu pour casser la glace sur votre toit. Vous pourriez endommager vos bardeaux et causer davantage de fuites.
  • Levez votre bouclier. Si vous envisagez de remplacer votre toit, pensez à demander à un professionnel d’installer également un bouclier de protection pour la glace et l’eau. Un tel bouclier est une barrière de protection qui peut aider à garder l’eau à l’extérieur de votre maison même si elle a pénétré à travers les bardeaux.

Il arrive que des digues de glace se forment malgré vos meilleurs efforts de prévention. Votre police d’assurance habitation pourrait vous aider à conserver un toit au-dessus de votre tête et vous offrir du soutien si votre toit est endommagé. Si vous constatez l’apparition d’une digue de glace sur votre toit, vérifiez s’il y a des infiltrations dans votre grenier. Si vous n’apercevez aucune infiltration, essayez certaines des mesures préventives mentionnées antérieurement afin de freiner les dommages avant qu’ils ne surviennent. Si vous découvrez une infiltration, communiquez avec votre courtier d’assurance afin de discuter des prochaines étapes.


Voulez-vous aider vos voisins à éviter la formation d’une digue de glace, eux aussi? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.