Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle maison, il se peut que vous pensiez à une maison qui n’est pas réellement neuve. Les vieilles maisons ont du cachet et des matériaux de qualité difficiles à reproduire, ainsi que plus de terrain et de pieds carrés que les nouvelles constructions. Cependant, elles ont également plus tendance à avoir des matériaux désuets et des réparations mal faites par d’anciens propriétaires. Par conséquent, vous pourriez avoir à faire de nombreux travaux après votre déménagement, qui s’ajoutent au prix de la maison. Voici quelques éléments à retenir lorsque vous visitez des maisons :

  1. Assurez-vous que votre courtier immobilier a de l’expérience avec les maisons plus vieilles. Bien que les courtiers immobiliers chevronnés aient probablement de l’expérience avec diverses propriétés, certains courtiers ont des spécialisations (comme la vente de copropriétés ou les premiers acheteurs). Si vous souhaitez acheter une maison plus ancienne, il est préférable de travailler avec un courtier qui a de l’expérience dans ce domaine, car il sera mieux outillé pour vous aider à comprendre tout problème possible. Celui-ci sera également en mesure de négocier adéquatement le coût des réparations nécessaires. D’ailleurs, assurez-vous qu’il soit présent à l’inspection de la maison pour qu’il puisse être témoin des résultats.
  2. Demandez si le système électrique a été mis à jour. Nous utilisons beaucoup plus d’électricité de nos jours que dans le passé et les circuits électriques des anciennes maisons n’étaient pas construits pour fonctionner avec notre lave-vaisselle, notre climatiseur central et nos autres appareils ménagers énergivores. Le câblage boutons et tubes ou en aluminium et les systèmes électriques de 60 ampères qui se retrouvent souvent dans les maisons plus anciennes sont jugés plus risqués que les systèmes plus récents, car ils pourraient surchauffer et augmenter le risque d’incendie électrique. Pour économiser sur votre prime d’assurance habitation (et éviter une mise à jour coûteuse dans un avenir rapproché), envisagez une maison comportant un système électrique d’au moins 100 ampères et un câblage moderne.
  3. Demandez si la maison possède une pompe d’assèchement et un clapet antiretour. La majorité des anciennes maisons n’étaient pas construites avec l’équipement moderne maintenant utilisé pour prévenir les inondations et les refoulements d’égout. Si la maison n’a pas déjà une pompe d’assèchement et un clapet antiretour fonctionnels (ou s’ils sont vieux et dangereux), vous pourriez les ajouter après avoir emménagé. Tenez compte de cette dépense possible dans vos recherches.
  4. Vérifiez l’existence de matériaux désuets et dangereux, comme l’amiante et la peinture à base de plomb. Ces deux matériaux ont longtemps été utilisés dans les bâtiments, mais ils ont été bannis une fois qu’il a été découvert qu’ils posaient des risques pour la santé. Un inspecteur en bâtiments devrait être capable de détecter l’amiante, mais celle-ci devra être testée par un professionnel pour en être certain. La peinture à base de plomb est un peu plus difficile à déceler, mais un professionnel est en mesure de le faire. Ces deux matériaux sont coûteux à enlever, donc il est préférable d’en tenir compte avant d’emménager dans une maison où ils sont présents. Pour en savoir plus sur l’amiante et la peinture à base de plomb, consultez le site Web du gouvernement du Canada.
  5. Cherchez des signes de détérioration de la fondation. Lorsqu’une maison prend de l’âge, la fondation en béton pourrait commencer à se détériorer, ce qui peut causer des fissures dans les murs intérieurs et extérieurs. Certaines fissures peuvent être normales et sécuritaires, mais un inspecteur devrait être en mesure de vous indiquer toute fissure pouvant devenir problématique.
  6. Assurez-vous que la lisse basse est en bon état. La lisse basse est la première partie en bois qui connecte votre maison à la fondation. Avec le temps, la lisse basse peut se décomposer si elle est endommagée par l’eau et attirer les insectes, permettre la croissance de plantes et causer d’autres problèmes. Des murs extérieurs fissurés ou gondolés ou des planchers intérieurs spongieux ou humides peuvent indiquer qu’une lisse basse est endommagée. Vous ne pourrez pas toujours voir si la lisse basse est endommagée à première vue, mais jetez-y un coup d’œil pour détecter les signes de dommages.  
  7. Inspectez le toit. Avant d’acheter toute maison (particulièrement une maison plus vieille), faites inspecter le toit pour vous assurer qu’il est en bon état. En général, une inspection en profondeur de la toiture devrait faire partie de toute inspection du domicile et devrait vérifier l’absence de mousse végétale, de gouttières endommagées ou de bardeaux manquants ou dépareillés. Si vous avez accès au grenier, vérifiez également :
    • si de la lumière entre de l’extérieur, une bonne indication que l’humidité s’est installée et que des animaux nuisibles pourraient s’y introduire;
    • l’existence de taches foncées ou de fuites dans le plafond, qui indique l’infiltration d’humidité, ce qui pourrait créer de la moisissure et d’autres problèmes;
    • un affaissement du plafond, pouvant être causé par des dommages à la structure ou de l’humidité, un signe évident que vous devrez remplacer votre toit pour éviter qu’il s’effondre.
  8. Vérifiez si la maison a une désignation patrimoniale. Bien que les maisons patrimoniales aient beaucoup à offrir (un excellent cachet, une histoire et une bonne structure), il est bien de noter que cette désignation officielle vous limitera lorsque vient le temps de faire des rénovations ou de la moderniser. Selon les règles indiquées dans les documents de désignation, il est possible que vous n’ayez pas le droit de modifier certains éléments de la maison et que vous deviez faire une demande au gouvernement municipal avant toute modification. Demandez s’il s’agit d’une maison patrimoniale et lisez les règlements avant de signer sur le pointillé.

Lorsque vous êtes à la recherche d’une nouvelle maison ou, dans ce cas, d’une vielle maison, un courtier d’assurance peut vous aider avec vos options d’assurance avant de conclure la vente. Si vous n’avez pas encore de courtier, trouvez-en un près de chez vous.


Vous vous demandez l’incidence que le choix d’une maison aura sur votre assurance? Voici sept questions que vous devez poser lorsque vous magasinez pour une nouvelle maison.


Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour aider d’autres acheteurs de maisons à comprendre ce qu’ils doivent vérifier lorsqu’ils cherchent une vieille maison.