_

Qu’il s’agisse de trouver le locataire idéal ou d’obtenir la bonne assurance, les locateurs résidentiels ont de nombreux éléments à considérer. Vous êtes propriétaire d’une nouvelle maison et souhaitez en louer le sous-sol à un étudiant? Vous êtes un habitué de la location à la recherche de sa prochaine acquisition immobilière? Les huit conseils suivants vous aideront à faire de votre prochaine location une expérience positive. 

  1. Obtenez une assurance appropriée pour le logement ou l’immeuble que vous mettez en location. Avant de chercher un locataire, communiquez avec un courtier d’assurance habitation afin de trouver la police qui convient.

    Remarque : Si vous êtes un propriétaire absent (qui vit à plus de 100 km de l’habitation louée) ou si vous souhaitez assurer une habitation louée autre que votre résidence principale, vous pourriez devoir magasiner une police d’assurance habitation à risques élevés.
  2. Choisissez un bon locataire. Il peut sembler difficile de trouver le bon locataire, mais un filtrage adéquat des locataires potentiels pourrait vous épargner de gros ennuis par la suite. Avant d’accepter qu’un locataire emménage, demandez des références à ses locateurs précédents ainsi qu’une preuve d’emploi.
  3. Songez à obliger le locataire à prendre une assurance. En cas d’urgence, votre police d’assurance couvrira votre habitation, mais elle ne couvrira pas les biens de vos locataires. De plus, si l’un de vos locataires est responsable de dommages aux biens d’un tiers ou d’une blessure survenue à l’intérieur de votre unité de location, vous pourriez être dans l’eau chaude… sauf si ce locataire possède sa propre assurance de responsabilité civile. Envisagez de recommander à chacun de vos locataires de souscrire sa propre assurance, ce qui pourrait prévenir d’éventuels litiges ou des poursuites en responsabilité civile. Il serait avisé de demander une preuve d’assurance avant que le locataire emménage, puis de vérifier chaque année s’il a renouvelé sa police.
  4. Mettez votre contrat de location par écrit. Prévenez les différends en faisant signer au locataire un contrat comprenant les modalités de location avant qu’il emménage. Les contrats de location comprennent souvent le nom du propriétaire et du locataire, l’adresse du logement ou de l’habitation louée, le montant du loyer mensuel ainsi qu’une description des commodités fournies et des autres frais inclus ou exclus du loyer mensuel, les modalités de réparation et d’entretien et la durée du bail. Si vous avez besoin d’aide pour rédiger le contrat de location, n’hésitez pas à consulter un avocat.
  5. Décidez du mode de paiement mensuel. Avant que vos locataires emménagent, convenez du mode de paiement du loyer. Exigerez-vous que le loyer soit payé par chèque le 1er de chaque mois? Accepterez-vous les virements électroniques dans votre compte bancaire? Si vous évitez les paiements par chèque, vous n’aurez pas à transporter de grosses sommes d’argent à la banque tous les mois.
  6. Pensez aux animaux de compagnie. Dans certaines provinces (comme l’Ontario), un propriétaire n’a pas le droit d’expulser un locataire qui garde un animal de compagnie dans son logement, même si le contrat de location contient une clause « anti-animaux de compagnie ». Alors, renseignez-vous sur les lois et règlements en vigueur dans votre province et votre municipalité. Si vous ne voulez pas d’animaux de compagnie dans votre immeuble, demandez aux locataires potentiels s’ils en ont avant de conclure un contrat de location. Même si beaucoup de ces animaux sont bien domestiqués et ne causent pas de dommages à l’intérieur, prévoyez tout de même un petit surplus de ménage lorsqu’un « ami des animaux » quitte votre logement.

    Remarque : Si vous mettez en location votre logement en copropriété et que le syndicat de copropriété ne tolère pas les animaux de compagnie, vous devrez donner des explications aux locataires et inscrire cette exclusion dans le contrat de location.
  7. Sonnez l’alarme. Avant de louer un logement ou une habitation, assurez-vous qu’elle comprend des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone. Donnez aux locataires des directives d’entretien (par exemple, tester les détecteurs de fumée une fois par mois) et des piles de rechange.
  8. Entretenez… la fierté. Lorsque des nouveaux locataires emménagent, dites‑leur de vous signaler immédiatement le moindre malfonctionnement ou problème, aussi mineur soit-il. Non seulement un entretien adéquat réduit-il la probabilité que des problèmes plus importants surviennent un jour, mais il suscite chez les locataires une sorte de sentiment de fierté à l’égard de leur domicile. Cette fierté fera en sorte qu’ils seront plus enclins à respecter les lieux et à en prendre soin.

Vous êtes prêt à assurer votre immeuble locatif? Communiquez avec votre courtier dès aujourd’hui.


Pour aider d’autres propriétaires à tirer avantage de leurs immeubles locatifs, partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.