_

Lorsque vous pensez à lancer votre propre entreprise, il est facile de se perdre dans les détails. Comment se nommera ma boutique en ligne? Qui concevra mon logo? Où puis-je trouver l’emporte-pièce parfait pour créer des gâteries pour chien en forme de hamburger? Bien que l’assurance ne soit pas la partie la plus palpitante des démarches lorsque vous vous voyez devenir le prochain gagnant de l’émission Dans l’œil du dragon, elle demeure tout de même importante. Voici cinq éléments que vous devez connaître sur l’assurance de votre entreprise à la maison :

  1. Votre compagnie d’assurance doit toujours savoir si votre situation change de manière à avoir une incidence sur votre assurance. Même si vous ne voyez pas comment le fait de vendre des mitaines faites à partir de tricots recyclés pourrait possiblement entraîner une demande de réclamation, votre assureur sait à quel point il est important d’être couvert lorsque l’inattendu se produit. Ainsi, avant de commencer à magasiner vos matériaux et de commander vos emballages personnalisés, communiquez avec votre courtier d’assurance et parlez-lui de votre idée géniale. Votre courtier peut parler à votre compagnie d’assurance et trouver la garantie nécessaire pour le type d’entreprise que vous voulez fonder.
  2. Vous pourriez être en mesure d’ajouter une garantie pour entreprise à la maison à votre police d’assurance habitation existante plutôt que de souscrire une police d’entreprise séparée. Selon le type d’entreprise que vous envisagez de fonder, vous pourriez avoir la possibilité d’ajouter un avenant « Entreprise chez soi » à votre police d’assurance habitation. Assurez-vous de demander à votre courtier si vous êtes admissible à cet avenant avant de magasiner une police d’entreprise séparée.
  3. Une question de responsabilité civile. Que vous vendiez des produits ou offriez un service, il y a toujours une tierce partie concernée : votre client. Que faites-vous si une mariée glisse sur vos marches lorsqu’elle vient chercher son gâteau de mariage? Et si vous laissiez accidentellement une épingle dans un foulard fait à la main, qui blesserait quelqu’un? Vous pensez peut-être que votre marchandise n’a pas besoin d’être assurée, mais n’oubliez pas que la responsabilité civile représente la majeure partie de la garantie de votre assurance d’entreprise. Elle est là pour vous aider si jamais un client vous poursuit.
  4. Pensez aux commandes internationales. Si vous planifiez vendre vos articles en ligne, sachez que cela pourrait demander une garantie spéciale, surtout si vous pensez envoyer vos articles à des clients à l’extérieur du Canada. Assurez-vous de demander à votre courtier quelles régions sont couvertes par votre police.
  5. Si vous l’avez, montrez-le! Si vous ne dites pas à votre courtier que vous avez une entreprise à la maison (que vos recettes soient de 50 $ ou 5 000 $), vous pourriez avoir des ennuis pour avoir omis de divulguer des renseignements importants qui auraient une incidence sur votre assurance. Par exemple, si quelque chose de grave se produit alors que vous fabriquez du savon à la main pour votre boutique en ligne, toute réclamation en habitation que vous faites pourrait être refusée et si quelqu’un vous poursuit parce que votre savon lui a causé des éruptions cutanées, vous pourriez être tenu responsable. Lancer une entreprise est excitant et vous avez probablement envie de le dire à tous vos proches, donc n’oubliez pas de tenir votre courtier au courant afin de vous assurer que vous serez protégé si vous en avez besoin.

Lorsque vous êtes prêt à lancer l’entreprise de vos rêves, n’oubliez pas de communiquer avec votre courtier d’assurance avant de prendre votre première commande.


Connaissez-vous un futur entrepreneur qui pourrait avoir besoin d’aide pour se lancer en affaires? Partagez ces conseils en matière d’assurance sur Facebook ou Twitter.