_

Magasiner un nouveau véhicule peut être un exercice déroutant. Des systèmes perfectionnés d’aide au conducteur aux technologies mains libres intégrées, de nombreux éléments doivent être considérés, particulièrement si vous quittez votre zone de confort et faites l’essai de véhicules d’une catégorie différente de celle à laquelle vous êtes habitué. Connaître les différences entre les véhicules à deux roues motrices, à quatre roues motrices ou à traction intégrale peut vous aider à prendre une décision.

Avant d’aller plus loin, jetons un coup d’œil sur le fonctionnement de chaque type de transmission :

 

Quelle est la différence? Deux roues motrices, quatre roues motrices et traction intégrale

Véhicules à deux roues motrices

Véhicules à traction avant : Dans le cas des véhicules à traction avant, la puissance développée par le moteur est transmise aux roues avant seulement.

Véhicules à propulsion arrière: Dans le cas des véhicules à propulsion arrière, la puissance développée par le moteur est transmise aux roues arrière seulement.

Véhicules à quatre roues motrices (4x4)

Dans le cas des véhicules à quatre roues motrices, la puissance est répartie également entre les quatre roues. Dans le cas de certains véhicules à quatre roues motrices, la puissance est transmise aux roues arrière jusqu’à ce que le conducteur (ou l’ordinateur de bord) active l’option des quatre roues motrices pour ajuster le véhicule aux conditions de la route. Une fois l’option des quatre roues motrices activée, la puissance est transmise aux quatre roues du véhicule.

Véhicules à traction intégrale

Dans le cas des véhicules à traction intégrale, la puissance est transmise aux quatre roues en tout temps. L’ordinateur de bord ajuste automatiquement le véhicule aux conditions de la route en transmettant la puissance aux roues qui en ont le plus besoin.

Véhicules à deux roues motrices

De nos jours, la majorité des modèles de base des véhicules personnels sur la route ont deux roues motrices (2RM), ce qui signifie que la puissance du moteur est transmise à deux roues et que les deux autres roues roulent librement. Comme le moteur utilise seulement l’énergie nécessaire pour propulser deux roues et qu’il n’a pas à soutenir le poids d’un système à quatre roues motrices ou à traction intégrale, les véhicules à deux roues motrices sont plus légers dans l’ensemble et ce qui peut vous aider à faire des économies de carburant.

Les roues motrices des véhicules à deux roues motrices peuvent être celles de l’avant (traction) ou celles de l’arrière (propulsion), ce qui signifie que selon la conception, la puissance du moteur est intentionnellement transmise aux roues avant ou arrière. Comparons ces deux systèmes.

Véhicules à traction

  • Système le plus courant pour les véhicules personnels à deux roues motrices sur la route de nos jours.
  • Peut réduire le poids total du véhicule, car il n’y a aucun système lourd à quatre roues motrices ou à traction intégrale à transporter.
  • Peut réduire le coût de production du véhicule et permettre des économies de carburant, car la puissance du moteur n’actionne que deux roues.
  • Le poids de la transmission et du moteur est équilibré directement au-dessus des roues avant, offrant une meilleure traction que les véhicules à propulsion lors de l’ascension de pentes ou lorsque les routes sont glissantes. Cette répartition de poids permet également d’éviter le patinage sur les routes enneigées ou glacées.

Véhicules à propulsion

  • Principalement pour des camionnettes de type pick-up, des voitures sport ou de luxe et des modèles plus anciens de VUS.
  • Reconnus pour offrir une accélération initiale plus rapide en raison du poids transféré vers l’arrière du véhicule lorsque vous appuyez sur l’accélérateur au départ, ce qui augmente la traction de vos roues arrière sur une chaussée sèche.
  • Le poids des véhicules à propulsion est habituellement distribué plus uniformément, ce qui améliore l’équilibre et la performance globale.
  • Lorsque le poids est équilibré, il est plus facile pour les camions à deux roues motrices de rouler en étant vides ou très peu chargés.

     

Véhicules à quatre roues motrices

Les systèmes à quatre roues motrices (4RM) sont souvent intégrés à des camionnettes (de type pick-up) et à d’autres véhicules conçus pour la conduite hors route ou dans des conditions de faible adhérence, mais ils sont de plus en plus souvent intégrés à des véhicules comme les VUS et les multi-segments. Dans un véhicule à quatre roues motrices, la puissance du moteur est distribuée entre les quatre roues, ce qui procure un maximum de traction et de contrôle au conducteur sur un terrain accidenté. Il est ainsi plus facile de gravir des pentes abruptes, de rouler sur la roche et les cailloux ou de sortir votre véhicule d’un banc de neige.

Les systèmes contemporains à quatre roues motrices peuvent être activés en tout temps ou en permanence (les quatre roues sont engagées en tout temps), ils peuvent posséder un mode temporaire ou manuel (le conducteur doit manuellement sélectionner le mode quatre roues motrices ou deux roues motrices) ou encore s’activer automatiquement (le véhicule passe automatiquement du mode à deux roues motrices au mode à quatre roues motrices selon les conditions de route). Généralement, les véhicules dotés d’un système à quatre roues motrices temporaire ou automatique consommeront moins d’essence que les véhicules qui ont un système à quatre roues motrices permanent puisque garder les quatre roues engagées en tout temps requiert plus de puissance.

Véhicules à traction intégrale

Si vous avez toujours cru qu’il n’y avait pas de différence entre les véhicules à quatre roues motrices et à traction intégrale, vous n’êtes pas seul, mais bien que les deux termes soient utilisés de manière interchangeable, il existe une différence. Si les véhicules à quatre roues motrices sont conçus pour la conduite hors route et sur des terrains accidentés, les véhicules à traction intégrale sont mieux adaptés à la conduite sur les routes glissantes en hiver, dans la boue et sur des surfaces glissantes comme le sable.

Les quatre roues d’un véhicule à traction intégrale exercent une traction, alors si deux de vos roues sont enlisées (dans la neige ou la boue par exemple), les deux autres fonctionnent toujours pour vous décoincer. Le système de la majorité des véhicules à traction intégrale est activé en tout temps. Il est contrôlé par un ordinateur qui transmet automatiquement la puissance aux roues qui en ont le plus besoin, vous faisant profiter d’une meilleure traction sans effort de votre part.

N’oubliez pas : les bons pneus font toute la différence

Une croyance populaire veut que d’avoir un véhicule à quatre roues motrices ou à traction intégrale soit un substitut aux pneus d’hiver. Or, peu importe le système que vous choisissez, souvenez-vous que les bons pneus peuvent faire toute la différence en ce qui concerne la performance de votre véhicule, particulièrement lorsqu’il est question de conduite hivernale. Installer quatre pneus d’hiver assortis vous assure une conduite plus douce et plus sécuritaire ainsi qu’un plus grand contrôle sur les routes glissantes.  

Vous vous demandez probablement quel système est préférable pour vous et malheureusement, aucune réponse ne convient à tous. Votre situation, votre emplacement et vos habitudes de conduite quotidiennes ont une incidence. Lorsque vous songez à acheter un nouveau véhicule, faites vos recherches et essayez des véhicules de chacune des catégories que vous considérez avant de prendre votre décision.

Pour découvrir les rabais auxquels vous êtes admissible concernant votre assurance auto ou comparer des options de couverture pour votre nouvelle voiture, communiquez avec votre courtier d’assurance dès aujourd’hui.


Ce billet vous a permis de mieux comprendre les différences entre les véhicules à deux roues motrices, à quatre roues motrices ou à traction intégrale? Partagez-le sur Facebook ou Twitter.