_

Si vous prévoyez aller aux États-Unis dans votre propre véhicule, il est important de vous assurer que votre assurance auto vous protégera tout au long de votre voyage. Que vous vous dirigiez vers le Sud pendant deux semaines ou deux mois, communiquez avec votre courtier afin qu’il s’assure que vous ayez la bonne couverture avant de prendre la route.

Voici cinq éléments à garder en tête avant de conduire votre véhicule de l’autre côté de la frontière :

  1. Augmentez votre montant d’assurance responsabilité civile. Dans une police d’assurance auto, l’assurance de la responsabilité civile est conçue pour vous protéger lorsque vous êtes tenu légalement responsable des blessures subies par un tiers ou des dommages causés à la propriété d’un tiers dans une collision. Les États du Sud sont reconnus pour être procéduriers, et les dédommagements versés à l’issue des procès sont souvent beaucoup plus élevées qu’au Canada. Si vous êtes responsable des blessures subies par un tiers ou des dommages causés au véhicule d’un tiers aux États-Unis, vous aurez besoin d’une assurance responsabilité civile assez élevée pour couvrir les frais d’un procès. Pensez à augmenter le montant d’assurance responsabilité civile aux termes de votre police d’assurance auto avant de partir en voyage.
  2. Ajoutez l’avenant de protection de la famille. Les montants d’assurance responsabilité obligatoires sont beaucoup moins élevés aux États-Unis qu’au Canada, ce qui signifie que les conducteurs américains n’ont pas à avoir autant de protection que nous pour les réclamations en responsabilité civile. L’avenant de protection de la famille est un ajout à l’assurance auto conçu pour protéger votre famille et vous si vous êtes blessé lors d’une collision et que le conducteur fautif n’a pas d’assurance (ou si son assurance n’est pas assez élevée). Cette garantie pourrait être déjà incluse dans votre police, mais prenez le temps de vérifier si vous l’avez avant de traverser la frontière.
  3. Ne planifiez pas d’escapade routière au Mexique. En général, les compagnies d’assurances canadiennes ne vous couvrent pas si vous conduisez votre véhicule au Mexique. Si vous envisager de visiter le Mexique pendant votre séjour aux États-Unis, louez plutôt un véhicule d’une entreprise américaine qui permet les voyages au Mexique — mais laissez votre véhicule en sol américain.
  4. Si vous déménagez aux États-Unis et ne planifiez pas revenir au Canada, vous aurez probablement besoin d’une nouvelle police d’assurance auto. La plupart des compagnies d’assurance canadiennes assurent seulement les résidents canadiens. Si vous planifiez vous établir aux États-Unis de façon permanente, communiquez avec votre courtier.
  5. Selon votre assureur, votre prime pourrait être un peu plus élevée si vous passez beaucoup de temps aux États-Unis chaque année. Communiquez avec votre courtier pour savoir si vos voyages fréquents aux États-Unis ont une incidence sur votre prime et demandez-lui si vous pouvez profiter de rabais supplémentaires sur votre assurance auto pour compenser le coût de la légère augmentation.

Pour s’assurer que vous êtes couvert en tout temps, votre courtier doit connaître tous les changements dans vos circonstances qui pourraient avoir une incidence sur votre admissibilité à une garantie ou le type de garantie dont vous avez besoin. Si vous pensez rester aux États-Unis pendant une période prolongée (p. ex., tout l’hiver), il est très important de communiquer avec votre courtier à l’avance.

Peu importe la durée de votre séjour, n’oubliez pas de prendre ces mesures simples pour assurer la sécurité de votre demeure et éviter les incidents en votre absence.


Vous voulez aider vos amis voyageurs à avoir la bonne couverture eux aussi? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.