_

L’achat d’un véhicule comporte plusieurs avantages, à commencer par un prix plus abordable. Toutefois, la démarche est un peu différente que pour l’achat d’un véhicule neuf; il faut suivre certaines étapes importantes pour ne pas faire fausse route. Alors, tenez compte des conseils ci-dessous avant de dépenser votre argent durement gagné.

Faites vos devoirs

Une fois que vous aurez trouvé un véhicule qui semble vous convenir, faites vos devoirs. Renseignez-vous sur les antécédents du véhicule avant de passer à l’étape de l’essai routier.

  1. Faites des recherches pour en savoir plus sur la réputation du modèle concerné, puis lisez les évaluations d’autres conducteurs. Tenez compte de différents facteurs comme la consommation de carburant, la performance, la cote de sécurité, le système d’aide au conducteur et les options technologiques pour la conduite mains libres.
  2. Consultez la Banque de données des rappels de sécurité automobile de Transports Canada et entrez la marque ainsi que le modèle du véhicule, de même que la plage des années, pour apprendre si le modèle qui vous intéresse a fait l’objet d’un rappel. Si c’est le cas, exigez une preuve que les réparations nécessaires ont été effectuées.
  3. Obtenez un rapport d’un service reconnu (par exemple, CarProof) présentant des renseignements importants, comme les collisions et les réclamations d’assurance passées, les déclarations de vol, les avis de rappel et le solde à payer sur le véhicule. Selon l’endroit où vous êtes, vous pourriez aussi savoir si le véhicule a été touché par une inondation au moyen du service de vérification de NIV du Bureau d’assurance du Canada.

Effectuez un essai routier digne de ce nom

Un essai routier de cinq minutes est insuffisant pour évaluer adéquatement si le véhicule vous plaira pendant des années à venir. Planifiez un tour plus long qui vous permettra de prendre l’autoroute et certaines petites routes remplies de nids-de-poule. Vous constaterez ainsi comment le véhicule réagit dans différentes conditions routières. Suivez les étapes ci-après avant et pendant votre essai routier.

Avant de prendre la route :

  1. Ouvrez et fermez chacune des portières et des fenêtres, ainsi que le coffre, pour en vérifier le fonctionnement.
  2. Essayez de boucler et de déboucler chacune des ceintures.
  3. Vérifiez si la peinture est uniforme à la grandeur du véhicule en recherchant les dépassements de peinture sur les joints autour des portes, du coffre et du capot. De tels dépassements, de même que les variations de couleur, signifient que le véhicule a déjà été réparé et repeint (peut-être après une collision).
  4. Demandez au propriétaire d’actionner les feux de freinage, les phares, les feux arrière et les faisceaux de route pour en vérifier le fonctionnement.
  5. Vérifiez si les quatre pneus sont pareils et s’ils sont usés uniformément.
  6. Consultez l’odomètre, car l’usure d’un véhicule se mesure souvent à son kilométrage. Par exemple, un véhicule d’un certain âge pourrait durer plus longtemps qu’un véhicule plus récent qui a parcouru plus de kilomètres.

Sur la route :

  1. Ajustez le siège, le volant et les miroirs selon vos préférences et installez-vous confortablement avant de démarrer.
  2. Conduisez comme si le véhicule vous appartenait déjà. En effet, vous devez savoir si ce véhicule se prête bien à vos habitudes de conduite. Accélérez, freinez, faites des dépassements, insérez-vous à la circulation et stationnez-vous comme vous le feriez normalement. 
  3. Vérifiez le bon fonctionnement des systèmes de chauffage et de climatisation.
  4. Montez le volume de la chaîne stéréo pour vérifier la qualité du son et l’état des haut-parleurs.
  5. Fiez-vous à vos sens. Si vous détectez une odeur étrange (tuyau d’échappement, essence, etc.), entendez un son suspect (grésillement des haut‑parleurs, vibration de pièces du véhicule) ou ressentez quelque chose d’étrange (tremblement du volant, déséquilibre vers un côté du véhicule), trouvez la source du problème avant d’acheter le véhicule.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à faire un deuxième (même un troisième) essai routier avec le véhicule avant de l’acheter.

Obtenez l’avis d’un expert

Après avoir mis le véhicule à l’épreuve avec un bon essai routier (ou plusieurs), si vous trouvez qu’il vous convient, amenez-le chez votre mécanicien de confiance pour une inspection complète. Un professionnel qualifié saura quoi examiner et vous avertira si quelque chose cloche. Il est vrai que vous devrez probablement payer pour ce service, mais cette mesure vous permettra peut-être d’économiser des centaines (voire des milliers) de dollars.

Posez les questions essentielles

Vous avez fait vos devoirs : le véhicule a été mis à l’essai et inspecté par un expert. Cependant, avant d’apposer votre signature au bas du contrat, posez-vous les questions suivantes :

  1. La garantie du constructeur automobile vous sera-t-elle transférée à l’achat du véhicule? Selon l’âge du véhicule, la garantie du constructeur (ou la garantie prolongée, si l’ancien propriétaire en a pris une) pourrait rester en vigueur. Vous serez peut-être en mesure de transférer la garantie à votre nom une fois que vous aurez pris possession du véhicule.
  2. Des modifications ont-elles été apportées au véhicule après qu’il a été cédé par le constructeur? Lorsque vous souscrivez une assurance pour votre nouveau véhicule, vous devez informer votre assureur de toute modification qui aurait été apportée pour modifier son apparence ou sa performance. Certains types de modifications pourraient hausser le coût de votre assurance ou même compromettre votre admissibilité. Il est donc important, pour éviter d’avoir des problèmes en cours de route, de vous renseigner sur d’éventuelles modifications apportées à une voiture d’occasion avant de procéder à l’achat.
  3. Le vendeur serait-il prêt à accepter un prix inférieur? De nombreux vendeurs fixeront un prix supérieur au montant qu’ils espèrent obtenir pour leur véhicule. Donc, négocier le prix pourrait vous faire économiser des centaines de dollars. Il est possible que le vendeur ne soit pas prêt à baisser le prix, mais vous ne perdrez rien à essayer.

Obtenez les faits sur l’assurance auto pour véhicules d’occasion

Avant de passer à l’action, découvrez quelles incidences l’achat d’un véhicule d’occasion pourrait avoir sur vos couvertures et votre prime d’assurance; vous pourriez être surpris d’apprendre, entre autres, que votre assurance ne vous coûtera pas nécessairement moins cher.

Après avoir dressé une courte liste de véhicules intéressants, communiquez avec votre courtier d’assurance auto pour choisir l’option qui répond le mieux à vos besoins.


Vous connaissez quelqu’un qui magasine une voiture d’occasion? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter pour l’aider à faire un achat éclairé.