_

Une modification à votre véhicule signifie tout élément qui change son apparence ou sa conduite. Qu’elles soient simplement de nature cosmétique ou qu’elles visent à en accroître le rendement, les modifications au véhicule peuvent comprendre les vitres teintées, les systèmes d’échappement ou les silencieux spéciaux, l’élévation ou l’abaissement de la suspension, la peinture spécialisée, les autocollants, les ailerons, les ensembles de jupes, les plateformes élévatrices pour fauteuils roulants, les commandes manuelles, l’oxyde nitreux, les pneus taille basse et les néons sous la carrosserie. Peu importe ce que vous prévoyez modifier, il est important d’en connaître l’incidence sur votre assurance auto.

Mon assureur couvrira-t-il mon véhicule modifié?

Si vous pensez modifier votre véhicule ou acheter un véhicule qui a été modifié de quelque façon que ce soit après sa fabrication, communiquez d’abord avec votre courtier d’assurance afin de savoir si votre assurance sera touchée.

Votre assureur vous posera probablement les cinq questions suivantes pour déterminer si la modification aura une incidence sur votre couverture ou votre prime.

  1. Les modifications sont-elles aux fins d’accessibilité? Les modifications visant à adapter les véhicules aux personnes avec des handicaps (p. ex., la plate-forme élévatrice pour fauteuils roulants, les commandes manuelles et les bancs personnalisés) ne devraient avoir aucune incidence sur votre couverture, mais pourraient modifier votre prime, si la valeur du véhicule augmente. Il est important d’informer votre courtier de ce type de modifications afin qu’il puisse s’assurer que vous ayez le bon type de couverture. Conservez vos reçus pour que votre assureur puisse connaître le montant des modifications en cas de réclamation.
  2. La modification améliorera-t-elle la performance du véhicule? Si vous cherchez à augmenter la vitesse ou la performance de votre véhicule (p. ex., en changeant le moteur, en ajoutant de l’oxyde nitreux ou en modifiant le système d’échappement), vous pourriez avoir à trouver une nouvelle police d’assurance si votre compagnie d’assurance ne couvre pas ce type de modifications.
  3. Est-ce que la modification ne fera que changer l’apparence du véhicule? La majorité des modifications de nature cosmétique (comme la peinture spécialisée, les autocollants et les ailerons) n’auront probablement aucune incidence sur votre assurance, à moins qu’elles n’augmentent la valeur de votre véhicule ou les risques de collision.
  4. La modification vise-t-elle à rendre le véhicule plus sécuritaire ou à prévenir le vol? Les dispositifs de sécurité d’après-vente (comme les systèmes de freinage améliorés) ou les dispositifs antivol (p. ex., les systèmes de sécurité, les alarmes et les dispositifs de blocage du volant) n’auront probablement aucune incidence sur votre couverture d’assurance. Vous pourriez même être admissible à un rabais sur votre prime.
  5. Finalement, la modification est-elle légale? Certains types de modifications (comme l’oxyde nitreux, les néons sous la carrosserie et les vitres très teintées) sont illégales dans certaines régions. Si c’est le cas, il sera difficile de trouver un assureur qui acceptera de couvrir votre véhicule une fois les modifications terminées. Pour éviter de vous trouver dans une situation délicate avec la loi ou votre assureur, assurez-vous que votre modification est légale où vous habitez et conduisez avant de l’apporter.

Rappelez-vous que toutes les modifications doivent être apportées ou inspectées par un professionnel certifié afin d’assurer que les normes en matière de sécurité du véhicule sont respectées. Comme les règles relatives aux véhicules modifiés varient d’un assureur à l’autre, communiquez avec votre courtier avant d’apporter tout type de modification puis, lorsque c’est fait, informez-en votre courtier afin qu’il puisse s’assurer que vous serez couvert en cas d’accident.