_

Peu importe si vous conduisez une voiture, louez un appartement ou êtes propriétaire d’une maison, il y a de bonnes chances que vous ayez déjà pensé à l’assurance. Mais si vous vous êtes déjà interrogé sur l’envers de l’industrie, une connaissance de base du principe de l’assurance pourrait répondre à vos besoins. Regardons rapidement un exemple.

Se préparer pour le pire en espérant le meilleur

En bref, l’assurance consiste à se préparer pour le pire scénario et à espérer qu’il ne se réalise jamais. Par exemple, imaginez une tempête annuelle qui s’abat sur votre quartier du nom de Douce brise, et touche 100 maisons. Chaque année, au même moment et au même endroit, des nuages de tempête apparaissent et le toit d’une maison est emporté – une réparation qui coûte 10 000 $. Sans assurance, chaque propriétaire devra trouver 10 000 $ rapidement si le toit de sa maison disparaît. Mais à la fin de l’année, 99 propriétaires ont été épargnés des dommages et de la facture salée alors qu’un propriétaire a dû débourser 10 000 $.

Répartir le risque, réduire les coûts

Grâce à l’assurance, les propriétaires de Douce brise peuvent se regrouper pour répartir le risque. S’ils créent un fonds d’assurance, les 100 propriétaires pourraient payer 100 $ en début d’année. Le total de 10 000 $ irait donc au propriétaire qui a perdu son toit pendant la tempête annuelle.

En répartissant le risque, chaque propriétaire a seulement à prévoir 100 $ chaque année au lieu de se soucier d’amasser 10 000 $. Évidemment, si ce n’est pas votre maison qui perd son toit, vous n’avez jamais à utiliser le 10 000 $. Cependant, pour la plupart des gens, c’est un compromis acceptable; ils préfèrent dépenser 100 $ maintenant pour éviter de payer des réparations de 10 000 $ plus tard.

Risques différents = taux différents

Vous vous demandez peut-être s’il est juste de demander à chaque propriétaire de payer la même primeFR -opens a pop-up with definition of prime d’assurance de 100 $. Après tout, Roger au 7, rue de la Bourrasque a fait changer son toit l’année dernière et le fabricant assure qu’il est à l’épreuve du vent. Carole au 55, boulevard de la Brise possède le meilleur terrain du quartier, un coin protégé par un mur de soutènement et des arbres. Les chances que son toit soit emporté par le vent sont faibles par rapport aux autres maisons qui l’entourent.

C’est à ce moment que les rédacteurs production d’assurance entrent en jeu. Ce sont des experts pour évaluer les risques et attribuer un prix d’assurance juste. Si vos facteurs de risque sont inférieurs à ceux des facteurs de risques des autres personnes, vos taux en tiendront compte. De plus, si votre propriété présente un risque plus élevé, vous pouvez vous attendre à payer plus pour compenser ces risques.

Bien plus que votre propriété

Et si, pendant la tempête annuelle à Douce brise, votre clôture est emportée par le vent et atterrit sur la voiture de votre voisin? Ou si quelqu’un vous visite juste après la tempête, glisse sur votre entrée trempée et se casse la cheville? Sans assurance, vous pourriez être tenu responsable de la réparation des dommages à la voiture de votre voisin ou des frais de rétablissement de votre ami. Cependant, si vous avez une assurance responsabilité civile, incluse dans la plupart des polices d’assurance habitation et auto, ces dépenses seront probablement couvertes. L’assurance est bien plus que la protection de vos biens matériels.

Protéger ce qui vous tient à cœur

La notion de débourser un petit montant maintenant pour vous protéger et éviter une dépense plus importante ultérieurement est au cœur de l’assurance. Donc, la prochaine fois que vous songerez à vous procurer de l’assurance, souvenez-vous de ce que vous êtes réellement en train de faire – vous procurer de la tranquillité d’esprit en cas de sinistre. Un courtier d’assurance agréé peut vous aider à comprendre vos options et à déterminer la garantie qui correspond à vos besoins.


Cet article vous a aidé à mieux comprendre l’assurance concrètement? Partagez-le sur Facebook ou Twitter.