_

Qu’un ami souhaite emprunter votre camionnette pour déménager un sofa ou que votre fille désire se rendre à l’université avec votre voiture deux fois par semaine, les occasions de confier votre véhicule à un autre conducteur sont nombreuses. Mais que se passe-t-il lorsqu’une personne qui a emprunté votre véhicule est impliquée dans une collision? À quelle fréquence pouvez-vous prêter votre véhicule à une personne avant de devoir l’ajouter à votre police d’assurance en tant que conducteur occasionnel? Nous avons les réponses à vos questions.

Ma police d’assurance couvrira-t-elle les dommages subis par ma voiture même si une autre personne conduisait?

En règle générale, votre police d’assurance devrait couvrir les dommages subis par votre véhicule même si une autre personne était au volant, à condition que celle-ci :

  • possède un permis de conduire canadien;
  • ait obtenu votre permission (à l’oral ou à l’écrit) de conduire votre véhicule;
  • ait respecté les règles stipulées dans votre police (p. ex., si votre police couvre l’utilisation à des fins personnelles, votre cousin ne peut pas vous l’emprunter pour livrer des pizzas);
  • ne participe pas à des activités illégales avec votre véhicule (p. ex., course dans les rues, alcool au volant).

Passez en revue les documents de votre police ou, si vous avez des questions sur les règles propres à votre assureur, communiquez avec votre courtier.

Je prête ma voiture à un autre conducteur, et il est impliqué dans une collision. Mon dossier d’assurance en souffrira-t-il?

L’un des mythes les plus tenaces sur l’assurance auto peut se résumer ainsi : « Si une personne qui a emprunté mon auto est impliquée dans une collision, mon dossier d’assurance n’en souffrira pas. » Malheureusement, c’est faux. Si vous autorisez un de vos amis à prendre votre voiture et qu’il fait un accident, votre assureur héritera probablement de la facture. La réclamation sera vraisemblablement inscrite à votre dossier, ce qui pourrait avoir une incidence sur votre prime et d’autres aspects de votre protection.

Vous pouvez voir les choses sous l’angle suivant. Lorsque vous faites suffisamment confiance à une personne pour lui prêter votre véhicule, vous lui prêtez aussi, en quelque sorte, votre police d’assurance. Demandez-lui pourquoi elle emprunte votre véhicule, de même que sa destination. Si vous doutez des aptitudes au volant d’une personne ou de sa volonté à respecter les règles de votre police d’assurance, vous préfèrerez peut-être ne pas lui prêter votre véhicule.

Quand dois-je ajouter une personne à ma police d’assurance en tant que conducteur occasionnel?

Même si chaque compagnie d’assurance a ses propres exigences, il existe une règle générale : si vous savez qu’une personne vous empruntera régulièrement votre voiture (disons une ou deux fois par semaine), elle devra probablement être ajoutée en tant que conducteur occasionnel à votre police d’assurance. Par contre, si une personne emprunte rarement votre voiture (disons moins d’une fois par mois), il ne sera peut-être pas nécessaire de l’ajouter.

Il y a une toutefois une exception à cette règle générale : si une personne veut conduire votre voiture uniquement à titre d’apprenti conducteur (p. ex., pour un permis de classe G1 en Ontario), elle devra être accompagnée. Toutefois, il ne devrait pas être nécessaire de l’ajouter à titre de conducteur occasionnel, peu importe la fréquence à laquelle elle conduira votre véhicule.

Si vous pensez prêter votre voiture à un autre conducteur, vous devriez communiquer avec votre courtier pour vérifier si ce conducteur devrait être ajouté à votre police d’assurance avant qu’il prenne le volant.


Vous aimeriez aider d’autres conducteurs qui prêtent leur véhicule à connaître les incidences d’un tel geste? Partagez cet article sur Facebook ou Twitter.