Lorsque vous êtes impliqué dans un accident et présentez une réclamation pour les dommages à votre véhicule, vous vous demandez possiblement si vous devriez aller de l’avant avec les réparations ou si vous devriez plutôt empocher le montant versé par l’assureur. La réponse à cette question dépend de nombreux facteurs, notamment du type de dommages subis, de la propriété du véhicule et de votre intention de garder la couverture pour les dommages matériels sur votre police d’assurance.

La première chose à savoir est que votre assureur a toujours le droit de choisir de réparer ou de remplacer votre véhicule plutôt que de vous remettre un chèque pour les dommages. Ce principe est relativement standard à travers le pays. Ceci dit, il n’est pas impossible que votre assureur vous indemnise par chèque et vous permette de laisser votre véhicule tel quel, mais la décision lui revient. Voici quelques éléments que votre assureur doit considérer lorsque vous demandez que les dommages subis par votre véhicule vous soient indemnisés par chèque.

Les dommages pourraient-ils avoir une incidence sur la sécurité de votre véhicule?

Si une composante de votre véhicule connexe à la sécurité (p. ex. : les phares, les pneus ou les ceintures de sécurité) est endommagée lors de la collision et que vous ne la faites pas réparer, vous risquez d’être arrêté et de recevoir une contravention. Après une collision, certaines fonctions de sécurité moins évidentes pourraient aussi devoir être examinées. La majorité des nouveaux véhicules possèdent des systèmes d’aide au conducteur qui pourraient être endommagés, même s’il s’agit d’un simple accrochage. Plusieurs de ces systèmes, comme ceux du stationnement automatique et de la surveillance des angles morts, utilisent des capteurs qui doivent être testés et calibrés pour s’assurer de leur bon fonctionnement après une collision. Si les dommages à votre véhicule risquent de compromettre votre sécurité, votre compagnie d’assurance n’autorisera probablement pas d’indemnité par chèque.

Est-ce que vous louez votre véhicule ou en financez l’achat?

Si vous louez ou financez votre véhicule, vous avez la responsabilité de le maintenir en bonne condition. Vous devrez probablement le faire réparer s’il est endommagé lors d’une collision. Le créancier ou le locateur est possiblement mentionné comme bénéficiaire sur votre police. Dans ce cas, votre compagnie d’assurance devra l’inclure dans le paiement si vous effectuez une réclamation et ne faites pas réparer le véhicule. Vous ne serez donc pas en mesure d’encaisser le chèque sans effectuer les réparations si vous n’avez pas son autorisation.

Souhaitez-vous garder la couverture pour les dommages matériels?

Si vous choisissez de ne pas réparer votre véhicule après qu’il a été endommagé lors d’une collision, votre compagnie d’assurance pourrait retirer toute couverture optionnelle pour les dommages matériels de votre police. Sans cette couverture, vous devrez payer vous-même tout autre dommage futur à votre véhicule.

Il ne s’agit que de certains des facteurs qui permettent de déterminer votre admissibilité à une indemnité par chèque après une réclamation d’assurance. Votre assureur pourrait refuser votre demande ou exiger que vous fassiez réparer le véhicule pour d’autres raisons. Chaque réclamation d’assurance auto est unique; de nombreux facteurs variables déterminent le résultat de la réclamation. Si vous devez faire une réclamation et avez des questions ou pour obtenir de l’aide dans l’évaluation de vos options, communiquez avec l’expert en sinistres qui traite votre dossier. Pour toute question concernant votre couverture d’assurance auto, communiquez avec votre courtier d’assurance auto.


Partagez cet article sur Facebook ou Twitter pour aider d’autres conducteurs à mieux comprendre leurs réclamations d’assurance auto.