_

Lorsque vous vous préparez à rafraîchir votre vieille cuisine ou à changer votre bain pour une douche, il est facile de se laisser emporter par les petits détails comme les poignées de tiroir et les porte-serviettes. Même s’il est facile d’imaginer le résultat de la pièce terminée, il est important de bien penser au processus. Qui fera les travaux? Combien coûteront-ils? Auront-ils une incidence sur votre assurance habitation?

Voici quelques éléments à garder en tête lorsque vous rêvez à votre salle de bain digne de Pinterest :

Faites appel à des professionnels qualifiés

Bien qu’il puisse être amusant (et moins cher) de les faire soi-même, il est préférable de laisser certains travaux aux mains de professionnels. Des projets comme l’installation de carrelage complexe ou d’armoires et le remplacement des comptoirs pourraient diminuer la valeur de votre maison s’ils ne sont pas réalisés correctement. Tirez le maximum de votre argent en faisant appel à des travailleurs spécialisés qui peuvent vous aider à choisir des matériaux de qualité et à les installer adéquatement.

Les rénovations spécialisées à l’intérieur de votre maison (notamment la structure, l’électricité, la plomberie, le gaz, le chauffage ou la climatisation) devraient toujours être effectuées par des professionnels qualifiés qui ont l’équipement nécessaire pour respecter les normes de sécurité actuelles.

Attendez-vous à des dépenses non prévues

Certains d’entre nous sont plus doués que d’autres pour faire des calculs. Par contre, même ceux qui font les meilleurs budgets devraient s’attendre à dépasser le montant prévu lors de rénovations à la maison. Il pourrait s’agir d’un problème qui doit être réglé avant que le reste des travaux puissent être terminés (p. ex., des problèmes avec l’électricité ou la plomberie) ou une erreur dans la prise de mesure qui fait que vous devez acheter des matériaux supplémentaires. Il faut toujours s’attendre à des dépenses imprévues dans tout projet de rénovation. Pensez à garder de 10 % à 20 % de votre budget total pour éviter de vous ruiner si des frais imprévus se présentaient.

Obtenez les permis nécessaires

Selon votre emplacement et le type de rénovation, vous pourriez devoir obtenir des permis de construction (ou même faire une inspection de votre domicile) auprès de votre gouvernement local avant de commencer. En tant que propriétaire, c’est votre responsabilité de vous assurer d’avoir ces permis, que vous fassiez les travaux vous-même ou que vous engagiez un professionnel. Si un entrepreneur vous propose de s’occuper de l’obtention des permis ou des inspections pour vous, assurez-vous que ce soit noté dans votre contrat. Pour savoir quel type de projet exige un permis de construction dans votre emplacement, consultez le site Web de votre ville ou communiquez avec le bureau de votre municipalité.

Parlez à votre courtier d’assurance avant d’entreprendre le tout

Bien que certains types de rénovation n’ont pas d’incidence sur votre prime (comme le fait de peindre les murs ou de changer les tapis), d’autres types pourraient influencer votre prime ou compromettre votre garantie (p. ex., des changements à la structure). De plus, si vous planifiez vous reloger pendant les rénovations, il pourrait y avoir des changements spéciaux dans la garantie que vous devrez connaître à l’avance. Consultez toujours votre courtier d’assurance pour vous assurer d’avoir la couverture adéquate avant d’entreprendre les rénovations.


Si vous avez récemment effectué un projet de rénovation à votre maison et voulez être certain que vos améliorations sont couvertes par votre police d’assurance actuelle, communiquez avec votre courtier d’assurance dès aujourd’hui.