Si vous faites de la motoneige, cette neige poudreuse fraîchement tombée pourrait vous interpeller — mais il est important de garder la sécurité en tête pour éviter toute mésaventure et vous permettre de revenir au chalet en un morceau. Notez ces conseils de sécurité et visionnez la vidéo ci-dessous pour apprendre les signaux manuels avant de vous aventurer sur les sentiers.

  1. Habillez-vous pour l’occasion. Portez des couches de vêtements superposées, de l’équipement bien isolé et imperméable par-dessus le tout et des matériaux résistants à l’humidité en-dessous. Si vous faites souvent de la motoneige, vous devriez songer à vous procurer un ensemble pour motoneige, plutôt de que porter un manteau d’hiver régulier. Vous devriez également porter un casque, des gants, des bottes et une protection pour les yeux (comme une visière de protection ou des lunettes de sécurité) à votre taille. Évitez de porter des fibres naturellement absorbantes, comme le coton, lorsque vous faites de la motoneige puisqu’elles peuvent vous refroidir lorsqu’elles sont trempées. Souvenez-vous que vous pouvez retirer des couches de vêtements si vous avez trop chaud sur les sentiers, mais vous ne serez pas nécessairement en mesure d’en ajouter si vous avez froid, donc commencez avec plus de couches.
  2. Gardez un œil sur la météo. Si une tempête de pluie verglaçante ou un blizzard avec des conditions de voile blanc se pointe à l’horizon, il est préférable de vous emmitoufler à l’intérieur et de reporter votre sortie.
  3. Renseignez-vous sur les lois de votre région. Si vous êtes un nouveau motoneigiste ou avez simplement besoin de revoir les règlements, prenez le temps de consulter les lois municipales et provinciales avant de vous aventurer dans les sentiers. Même vous avez l’impression que certaines lois ne font que ruiner votre plaisir, sachez qu’elles existent pour vous protéger — et qu’ elles pourraient même vous sauver la vie.
  4. Soyez sobre. Conduire une motoneige après avoir consommé de l’alcool ou du cannabis est dangereux et présente les mêmes conséquences que la conduite d’une voiture ou d’un bateau avec des facultés affaiblies. Si vous êtes accusé, vous pourriez perdre vos privilèges de conduite pour tous les types de véhicule.
  5. Planifiez votre itinéraire. Avant de partir, planifiez votre trajet et donnez-en une copie à un membre de votre famille ou à un ami qui peut appeler de l’aide si vous ne revenez pas à l’heure prévue. Vous devriez également activer le paramètre de partage d’emplacement sur votre téléphone mobile pour permettre à votre ami ou à un membre de votre famille d’accéder aux détails de votre emplacement pendant la journée.
  6. Restez dans les trajets officiels. Vérifiez s’il y a des routes désignées pour les motoneiges dans votre région et restez-y, si possible. Les sentiers désignés sont bien entretenus et spécialement conçus pour une conduite en douceur.
  7. Maîtrisez votre soif de vitesse. Comme n’importe quel véhicule, faire trop de vitesse sur votre motoneige peut entraîner des ennuis. Si vous respectez les limites de vitesse, ou même roulez plus lentement dans des conditions moins favorables, vous aurez une meilleure traction et plus de maîtrise. Les limites de vitesse pour les motoneiges dépendent de votre emplacement, donc assurez-vous de trouver quelles sont les limites avant de sortir.
  8. Restez loin des eaux glacées. Si vous conduisez votre motoneige vers un lac glacé, vous risquez de tomber à travers la glace ou de perdre votre traction. Si vous devez absolument conduire sur de la glace, vous devez être certain qu’elle soit assez épaisse pour soutenir le poids de votre motoneige; si vous n’êtes pas certain, vous devriez prendre une autre route. Évitez aussi les rivières glacées, où des courants forts pourraient passer sous la glace. Le Conseil canadien des organismes de motoneige a rédigé des conseils pour la sécurité sur la glace.
  9. Ne prenez pas la route. La plupart des routes publiques pavées (et leurs bretelles) sont hors limite pour les motoneiges, et pour une bonne raison : les motoneiges ne peuvent pas égaler la vitesse et la taille des véhicules passagers réguliers et des camions. Dans certains cas, vous pourriez devoir traverser une route pavée, mais sachez qu’il existe des lois qui interdissent à certains motoneigistes de le faire (p. ex., conducteurs de moins de 16 ans qui n’ont pas leur permis de conduire) et des limites de vitesse à respecter.
  10. Connaissez vos signaux manuels. Il est non seulement important de savoir comment signaler lorsque vous devez tourner ou arrêter, mais vous devez également savoir comment signaler lorsque d’autres motoneiges s’approchent à l’avant ou à l’arrière, lorsque vous êtes le dernier de la file ou lorsque vous ralentissez. Visionnez la vidéo ci-dessous et pratiquez vos signaux manuels de motoneige avant de démarrer le moteur.

Évitez de porter des fibres naturellement absorbantes, comme le coton, lorsque vous faites de la motoneige puisqu’elles peuvent vous refroidir lorsqu’elles sont trempées.

Signaux manuels importants pour la motoneige

Pratiquez ces sept signaux manuels avant de vous aventurer dans les sentiers :


Assurez votre motoneige

Parfois, des accidents se produisent lorsque vous faites de la motoneige, même si vous respectez la limite de vitesse et prenez toutes les mesures nécessaires pour rester en sécurité; c’est là que l’assurance entre en compte. Voici les types de garanties les plus courants pour votre motoneige sur votre police d’assurance :

La plupart des provinces exigent un montant d’assurance minimal pour votre motoneige si vous planifiez vous promener à l’extérieur de votre propriété, mais vous pourriez l’augmenter pour vous assurer d’avoir une garantie nécessaire en cas d’accident. Selon votre assureur, vous pourriez devoir contracter une assurance supplémentaire pour vos équipements.

Si vous avez des questions sur les types de garanties offertes ou si vous avez déjà une assurance pour votre motoneige et voulez simplement vous assurer que vos montants d’assurance conviennent à votre situation, communiquez avec votre courtier d’assurance dès aujourd’hui.

La plupart des provinces exigent un montant d’assurance minimal pour votre motoneige si vous planifiez vous promener à l’extérieur de votre propriété, mais vous pourriez vous assurer d’avoir une garantie nécessaire.


Vous voulez permettre à d’autres motoneigistes de profiter de la saison en toute sécurité? Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter.