En collaboration avec Youth Employment Services (YES)

Cet article est présenté en collaboration avec Youth Employment Services (YES) (en anglais seulement).

La pandémie de COVID-19 a touché bien des aspects de notre vie quotidienne et ses effets auront des répercussions bien après qu'elle soit terminée. Il est important de prendre soin de votre santé mentale pendant cette période difficile. Voici quelques conseils qui pourraient aider :

  1. Limitez l'information que vous assimilez sur la COVID-19. Choisissez une ou deux sources crédibles de renseignements sur la pandémie (comme le Gouvernement du Canada, l'Organisation mondiale de la santé ou vos services locaux de santé publique) et concentrez-vous sur celles-ci. Lire trop de renseignements de sources non crédibles peut causer un stress et une confusion inutiles.
  2. Essayez différentes techniques de réduction du stress. Si vous vous sentez particulièrement anxieux, les exercices de respiration profonde et la méthode 5-4-3-2-1 peuvent aider. Essayez l'une des méthodes suivantes :
    • Respiration carrée — inspirez lentement pendant quatre secondes, retenez votre souffle pendant quatre secondes, expirez pendant quatre secondes, et répétez le processus.
    • Comptez vos respirations (p. ex., « inspiration un, expiration, un, inspiration deux, expiration deux... »)
    • Suivez la méthode 5-4-3-2-1 — nommez cinq choses autour de vous, quatre choses que vous pouvez toucher, trois choses que vous pouvez entendre, deux choses que vous pouvez sentir et une chose que vous pouvez goûter.
  3. Communiquez avec un ami en qui vous avez confiance ou faites une recherche d'outils et de ressources virtuels de gestion du stress. Plusieurs organisations en santé mentale offrent gratuitement de l'aide et des ressources en ligne. Consultez votre division locale de l'Association canadienne pour la santé mentale pour connaître les options qui s'offrent à vous. Si vous vivez une crise de santé mentale et avez besoin d'aide immédiatement, communiquez avec les Services de crises du Canada.
  4. Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler et demandez de l'aide pour ce que vous ne pouvez pas contrôler. Lorsque vous êtes anxieux ou préoccupé, faites une liste de qui vous préoccupe, puis divisez-la entre « Éléments sur lesquels j'ai un contrôle » et « "Éléments sur lesquels je n'ai aucun contrôle". Dans le cas des éléments sur lesquels vous n'avez aucun contrôle, pensez au soutien externe dont vous avez besoin pour les gérer. Par exemple, si vous avez peur d'attraper le virus lorsque vous retournez travailler, admettez que vous pouvez contrôler vos propres actions (c.-à-d., laver vos mains souvent et limiter les interactions en personne) et demandez à votre employeur quelles mesures il prévoit prendre pour aider à vous garder en sécurité lorsque vous retournez travailler.
  5. Préparez des repas et les collections en grande quantité pour les journées que vous n'avez pas le goût de cuisiner. Certains jours seront mieux que d'autres. Si vous en avez la force, préparez de grandes quantités de repas et de collations qui vont au congélateur, comme les lasagnes, soupes, mijotés, casseroles, boulettes de viande, pizzas, muffins et bouchées de protéine. Ainsi, lorsque vous n'aurez pas l'énergie pour cuisiner, vous pourrez facilement décongeler et réchauffer un de vos plats préparés.
  6. Si vous travaillez à distance et avez de l'anxiété par rapport au retour au travail, prenez des mesures pour que la transition se fasse en douceur. Voici quelques conseils :
    • Pensez à tout ce qui vous rend généralement heureux au travail, comme voir vos collègues ou écouter une baladodiffusion pendant votre déplacement.
    • Retrouvez votre routine habituelle avant votre retour au travail (p. ex., modifiez votre heure de coucher, mangez à des heures normales, etc.).
    • Planifiez votre parcours pour limiter les interactions avec d'autres (p. ex., préparez votre café à la maison au lieu de l'acheter sur le chemin; emportez votre propre désinfectant à mains ou demandez où se trouve le désinfectant à votre bureau; lavez vos mains avant de quitter la maison, lorsque vous arrivez au bureau, avant de quitter le bureau et en arrivant à la maison, ainsi que plusieurs fois au cours de la journée).
  7. Si vous avez perdu votre emploi en raison de la pandémie et que vous ressentez un stress par rapport à la recherche d'emploi, prenez des mesures pour calmer vos nerfs. Essayez ce qui suit :
    • Dites à votre famille, vos amis et personnes que vous connaissez que vous êtes à la recherche d'emploi — ils sont de votre côté et peuvent vous offrir un soutien moral tout au long du processus de recherche ou penser à vous s'ils sont au courant d'une possibilité de carrière.
    • Obtenez un soutien virtuel d'un service d'emploi ou de conseillers en orientation afin de ne pas vous sentir seul dans votre recherche.
    • Demandez à un ami ou à un membre de la famille de vous aider à vous préparer à des entrevues virtuelles, car de nombreux employeurs pourraient vous demander d'en faire pendant que les règles d'éloignement social sont en place.

N'oubliez pas qu'il est normal d'être stressé ou inquiet actuellement, et que vous n'êtes pas seul. Pour connaître d'autres moyens de soulager votre esprit pendant cette période difficile, consultez ces conseils de l'Association canadienne pour la santé mentale

Étant donné les nombreuses ramifications de la #COVID19, il est normal d'avoir de bonnes et de moins bonnes journées. Voici quelques conseils pour prendre soin de votre santé mentale.


Partagez ces conseils sur Facebook ou Twitter pour aider vos amis et votre famille à prendre soin de leur propre santé mentale tout au long de la pandémie.